Implantologie

 

La pose d'implant

Une seule dent absente peut déstabiliser toute la bouche. Si elle n’est pas remplacée, c’est le premier pas vers un processus de déchaussement ou d’édentation multiple.

En cas de perte d’une ou plusieurs dents, les traitements implantaires ne mutilent pas les dents restantes, au contraire, ils les soulagent.

 

Qu'est-ce qu'un implant dentaire ?

Indications et contre-indications

Un implant dentaire est assimilable à une racine artificielle. Il se présente sous la forme d’une vis en titane placée dans l’os de la mâchoire. Il remplace la ou les racines d’une dent absente et sert de support pour réaliser une couronne, un bridge, une prothèse amovible... Le titane est le matériau de choix en chirurgie implantaire car il associe compatibilité biologique et bonne résis-tance mécanique.Il n’existe pas d’allergie au titane.

 

Quand pose-t-on un implant ?

Un implant peut être mis en place, soit immédiatement après l’extraction d’une dent, soit après la cicatrisation de l’os et de la gencive.

La mise en place chirurgicale des implants peut paraître impressionnante.Il s’agit pourtant d’une intervention relativement rapide dont les suites se déroulent très bien dans la majori-tédes cas.Il se fait sous anesthésie locale comme pour le traitement d’une carie.

La prothèse définitive est réalisée après la solidification de l’os autour de l’implant (dans un délai de 2 à 6 mois). Dans certaines conditions, une prothèse provisoire peut être mise en place immédiatement après la pose de l’implant.

Indications et contre-indications

Pour poser un implant, il faut que le volume et la qualité de l’os de la mâchoire soient suffi-sants. Ces paramètres sont généralement évalués à l’aide d’un scanner. Cependant il est aussi possible d’augmenter le volume osseux à l’aide d’une greffe osseuse. Il est également important que les dents voisines et la gencive soient saines.



Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr